Le magazine est en cours de chargement…
  • 6. Épuration et
    chaîne de l'eau

    • Nos priorités
    • Travailler sur l'épuration jusqu'en 2027 inclus
    • Notre travail en pratique
  • Slide 1

    Purifier les eaux usées et récupérer et réutiliser les matières premières

    Afin de ne pas faire obstacle aux objectifs de la DCE, nous allons optimiser nos processus d'élimination de l'azote et du phosphore dans plusieurs stations d'épuration. Nous étudions la question de l'élimination des résidus de médicaments. Tout aussi important, nous voulons mieux maîtriser ce qui rentre dans les stations d'épuration, les affluents. Au cours de cette période de programmation, nous allons œuvrer à un office des eaux neutre en énergie et une circularité accrue en nous engageant à offrir la couverture financière nécessaire.

    Nos priorités:


    • Les stations d'épuration aident à concrétiser les objectifs de la DCE
    • Étude pour éliminer les résidus de médicaments
    • Maîtrise de l'affluent
    • Office des eaux neutre en énergie et circulaire

    Consulter la carte avec les mesures ici
  • Zuiveren met uitleg over medicijnresten

  • Œuvrer pour l'épuration jusqu'en 2027 inclus

    • Nous transformons l'eau non traitée en eau utilisable
    • Nous œuvrons à un processus d'épuration neutre en énergie et circulaire
    • Nous cherchons des formes de coopération innovantes

    Voir la carte avec les mesures
  • Nous transformons l'eau non
    traitée en eau utilisable

    • Nous définissons le degré d'épuration dans une approche spécifique à chaque zone
    • Nous étudions la meilleure approche pour lutter contre les 'substances problématiques'
    • Pour les résidus de médicaments, nous nous concentrons sur l'approche à la source
      et sur l'épuration
    • Nous concluons des accords d'achat avec les communes
    • Nous comprenons l'origine et la composition des eaux usées
    • En principe, seuls des systèmes d'épuration modulaires vont encore être installés
    • Nous encourageons une utilisation consciente des égouts

    Nous définissons le degré d'épuration dans une approche spécifique à chaque zone

    Nous connaissons les causes des problèmes de qualité de l'eau dans chaque zone et les mesures nécessaires pour atteindre les objectifs de la directive-cadre européenne sur l'eau (DCE). En coopération avec les partenaires concernés dans la zone, nous choisissons un ensemble de mesures durables, abordables et qui contribuent à atteindre les objectifs de la DCE. Nous éliminons l'azote et le phosphore des stations d'épuration au moins jusqu'au niveau convenu dans la politique des effluents limbourgeois (PEL). Ce niveau varie selon l'installation et il est conforme aux objectifs de la DCE.

    Nous étudions la meilleure approche pour lutter contre les 'substances problématiques'

    Les substances problématiques sont les métaux lourds et les substances émergentes comme les résidus de médicaments, les nanoparticules, les perturbateurs endocriniens, les PFAS et les (micro-)plastiques. Il n'y a pas encore de normes pour ces micro-polluants. Aux Pays-Bas et à l'étranger, de nombreuses études sont conduites sur la nocivité des substances, sur les normes et les techniques permettant de les éliminer. Nous suivons et participons à l'avancée de ces études.

    Pour les résidus de médicaments, nous nous concentrons sur l'approche à la source et sur l'épuration

    Pour l'approche à la source en matière de médicaments, nous participons à la consultation pharmaco-technologique (FTO) avec les pharmaciens et nous travaillons en coopération avec l'hôpital universitaire de Maastricht. Nous savons qu'une approche à la source seule ne sera pas suffisante car les gens auront toujours besoin d'utiliser des médicaments. C'est pourquoi nous travaillons également sur une épuration complémentaire dans certaines stations d'épuration. Pour cela, nous utilisons les résultats d'un projet pilote à la station d'épuration de Simpelveld ainsi que des projets pilotes ailleurs dans le pays. Nous allons suivre les résultats pendant trois ans. En fonction des résultats, nous déterminerons les stations d'épuration pour lesquelles une épuration supplémentaire des résidus pharmaceutiques et autres micro-polluants est souhaitable, nécessaire et réalisable.

    Nous concluons des accords d'achat avec les communes

    Les communes et nous veillons à ce que le système d'égouts et de transport soit utilisé de manière optimale. Pour ce faire, nous concluons de nouveaux accords sur les capacités de prélèvement au niveau des points relais. Nous continuons à développer notre salle de contrôle centrale pour traiter les flux d'eau dans la chaîne.

    Nous comprenons l'origine et la composition des eaux usées

    En coopération avec les communes et la province, nous élaborons une politique limbourgeoise sur les affluents pour mieux contrôler les rejets indirects. L'objectif est à la fois d'améliorer le fonctionnement des stations d'épuration et de protéger la qualité de l'eau des ruisseaux. Nous avons également mis en place un programme de mesures pour retracer l'origine de certains contaminants. Enfin, nous allons coopérer avec d'autres instances qui accordent des autorisations pour effectuer des rejets dans le réseau d'égouts, les rejets indirects. Nous proposons de développer un cadre d'évaluation conjoint. Les partenaires chargés de l'application de la loi vont consulter les entreprises pour étudier les possibilités de réduire voire de cesser les rejets.

    En principe, seuls des systèmes d'épuration modulaires vont encore être installés

    Pour plus de flexibilité, nous avons développé Verdygo, un concept d'épuration modulaire. Ce concept est déployé lors de l'agrandissement ou de la modification de l'infrastructure existante. Les systèmes modulaires permettent également d'assurer une épuration sur de nouveaux sites, plus près de la source des eaux usées ou dans une zone avec une demande forte en eau épurée, par exemple. Pendant la période de programmation, nous allons développer une vision des stations d'épuration centralisées et décentralisées ainsi que de notre rôle dans cette approche.

    Nous encourageons une utilisation consciente des égouts

    En coopération avec les municipalités, nous fournissons des informations sur la manière dont les résidents et les entreprises peuvent empêcher la contamination des eaux usées par des substances indésirables, comme les lingettes humides, les masques, l'huile de cuisson et les médicaments. Nous voulons également minimiser les rejets d'eau « propre » dans le système d'égouts, comme les eaux de pluie, les eaux souterraines infiltrées, les eaux de drainage et l'écoulement des bassins de retenue des eaux pluviales.

  • Nous œuvrons à un processus d'épuration neutre en énergie et circulaire

    • Notre approche de l'épuration est neutre en énergie et nous réduisons les émissions de gaz à effet de serre
    • Nous serons totalement circulaires en 2050
    • Nous étudions les applications utiles pour l'eau purifiée

    Notre approche de l'épuration est neutre en énergie et nous réduisons les émissions de gaz à effet de serre

    Les mesures les plus importantes sont les économies d'énergie et la production d'énergie durable par nos propres moyens. Nous réalisons des économies en optimisant l'utilisation des stations d'épuration et des égouts de transport existants mais aussi en optant pour des techniques à la fois efficaces et faibles consommatrices d'énergie dans les nouvelles constructions. Nous produisons nous-mêmes de l'énergie durable en faisant fermenter les boues d'épuration, avec la centrale hydroélectrique et les panneaux solaires sur les bâtiments et dans les stations d'épuration. Nous étudions des initiatives pour extraire l'énergie des eaux de surface, des eaux usées et de l'eau purifiée. Une énergie sous forme de chaleur, de froid ou de courant.

    Nous serons totalement circulaires en 2050

    Pour ce faire, nous réutilisons toutes les matières premières, nous achetons le plus de matières premières utilisées possible et nous créons de la valeur. Par exemple, les boues d'épuration sont d'abord fermentées pour produire de l'énergie et le reste est utilisé comme combustible et comme charge par l'industrie du ciment.

    Nous étudions les applications utiles pour l'eau purifiée

    Par exemple, l'utilisation d'eau purifiée dans l'agriculture, l'industrie ou les réserves naturelles.

  • Nous cherchons des formes de coopération innovantes

    • Nous effectuons des tâches pour les municipalités et les entreprises
    • Nous intégrons ensemble les plans pour la chaîne de l'eau
    • Nous cherchons ensemble de nouveaux concepts

    Nous effectuons des tâches pour
    les municipalités et les entreprises

    Pour différentes municipalités, nous nous chargeons du réseau de mesurage des eaux souterraines mais aussi de la gestion et l'entretien des stations de pompage des eaux usées et des stations d'épuration individuelles (SEI) dans les bâtiments non raccordés à l'assainissement collectif. Les systèmes municipaux peuvent également être reliés à notre salle de contrôle centrale. Nous allons continuer à étendre encore cette coopération au cours de la période à venir.

    Nous intégrons ensemble les plans pour la chaîne de l'eau

    Nous élaborons des plans intégraux pour la chaîne de l'eau avec les municipalités de chaque région afin de mieux coordonner la politique, les investissements ainsi que l'offre et la demande en eau usée. Nous conseillons sur la préparation des plans d'égouts municipaux et veillons à ce qu'ils soient en phase avec nos projets. Nous nous tenons mutuellement informés des progrès.

    Nous cherchons ensemble de nouveaux concepts

    Comme les toilettes sèches et l'épuration locale par quartier ou par habitation. Cela permet de réduire les coûts du transport par canalisation tout en conservant l'eau dans la zone. Le concept zéro eau va encore plus loin. Il s'agit d'un cycle d'eau fermé qui permet de produire de l'eau potable.

Home
6. Épuration et chaîne de l'eau
Chapitres